En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

UR 1264 - MYCSA : Mycologie et securite des aliments

MycSA

Mycologie & Sécurité des Aliments
INRA Bordeaux-Aquitaine
BP 81
33883 Villenave d'Ornon Cedex

Projet BioVitiTox- 2018

vigne et blé
© Louis Fabre
Biomolécules extraites de coproduits de la filière viti-vinicole, actives contre les champignons mycotoxinogènes des céréales

BioVitiTox est un projet de recherche en partenariat avec l'UR Œnologie, EA 4577, de l'Université de bordeaux, qui est soutenu par la Fédération de Recherche BIE, Biologie Intégrative et Ecologie

La qualité sanitaire des céréales est significativement impactée par la contamination des grains par des mycotoxines, parmi lesquelles les plus préoccupantes sont les trichothécènes de type B (TCTB) produits par Fusarium graminearum, et plus particulièrement le déoxynivalénol (DON). Une des stratégies de lutte pour limiter le développement des pathogènes fongiques toxinogènes repose sur l'emploi de fongicides de synthèse. Les inquiétudes quant à leur impact sur la santé et l'environnement, ainsi que l'apparition de résistances chez les souches fongiques sont à l'origine d'un intérêt croissant pour la recherche de méthodes alternatives, dont les méthodes de biocontrôle. Dans ce contexte, le projet BioVitiTox propose, à partir de coproduits de la filière viti-vinicole, de rechercher et d'identifier des molécules actives contre F. graminearum et sa production de mycotoxines afin de contribuer, à plus long terme, au développement des solutions de biocontrôle. Cet objectif se déclinera en deux grands axes : (1) étude des activités antifongique et anti-mycotoxine de molécules de type stilbènoïdes purifiées par fractionnement bioguidé à partir d'extrait de sarments et de racines de vigne, et (2) étude des mécanismes d'action au niveau moléculaire de la (des) molécule(s) active(s).