En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Bordeaux Sciences AGRO UMR ISPA

INRA UMR ISPA - Interactions Sol Plante Atmosphère

Projets

PROJETS ANR 
logoanr

Projet
Titre et Responsable
Durée
Résumé
ORCA

Etude des mécanismes de régulation de l'anhydrase carbonique et des flux de COS et CO18O dans les écosystèmes terrestres.

 

Coordinateur :
Jérôme OGEE

 

WWW

2013-2017

Quantifier les bilans de CO2 et prévoir la sensibilité des écosystèmes au changement climatique nécessite de pouvoir estimer les flux de photosynthèse et de respiration à large échelle spatiale. Actuellement, ces estimations sont incertaines et principalement le résultat de modèles. Nous proposons ici une approche multi-traceurs permettant de contraindre nos estimations de la photosynthèse et de la respiration à large échelle et mieux représenter ces processus dans les modèles de végétation.

TWIST

Réponse de l'arbre aux vents forts.

 

Coordinatrice :
Pauline DEFOSSEZ

 

WWW

2013-2017

Le projet TWIST propose de mieux comprendre l’interaction mécanique racines-sol et le rôle de l’humidité et de la fatigue du sol sur la résistance des arbres à l’arrachement au cours des tempêtes. Le premier objectif du projet TWIST est d’estimer les effets des conditions de sol sur la stabilité des arbres, notamment le niveau de saturation en eau du sol lors des épisodes de tempêtes. Le deuxième objectif est d’établir à l’échelle de l’arbre une méthode pour prévoir l’occurrence de ruine de l’arbre par arrachage en fonction des conditions microclimatiques. Le troisième objectif de TWIST est de fournir un modèle simplifié de déracinement sous le vent incluant les connaissances acquises par notre approche mécaniste.

MACCAC

Modélisation pour l'accompagnement des acteurs vers l'adaptation des couverts pérennes ou agroforestiers aux changements globaux.                           

 

Correspondants ISPA : Denis LOUSTAU et
Jean-Christophe DOMEC

 

WWW

2014-2017

Chaque agroécosystème est défini par une plage de température et de ressources au-delà duquel il n'est plus viable et devrait être remplacé ou adapté via la gestion. Certaines pratiques peuvent accroître la résilience: la création d'hétérogénéité) et de diversité dans les plantations pérennes peut améliorer le microclimat, les effets de facilitation pour la capture des ressources, la fourniture de services écosystémiques. Notre hypothèse est que certains systèmes multicouches comme l'agroforesterie sont intrinsèquement plus résilients et peuvent inspirer d’autres systèmes pour l’adaptation à court terme. MACACC réunit économistes, acteurs, climatologues, écophysiologistes et modélisateurs, autour de la question de l'adaptation de leurs plantations pérennes aux changements globaux.

MARIS

Gestion et analyse de risque d'une plante invasive (Ulex europaeus) : apport de la modélisation de la niche écologique et de la dynamique de la population de l'espèce le long d'un gradient climatique.

 

Coordinatrice :
Maya GONZALEZ

 

WWW

2014-2018

Le projet MARIS a pour objectif  de fournir un nouveau cadre pour la gestion des risques lié aux invasions biologiques dans une démarche durable. Il est basé sur l’utilisation d’une espèce modèle, Ulex europaeus (L.), une espèce invasive à l’échelle mondiale hors de son aire native européenne. Nous étudions cette espèce dans une large gamme de conditions écologiques et sociologiques à la fois en zones natives (Bretagne et Landes de Gascogne) et en zones envahies (La Réunion, La Nouvelle-Zélande, les îles Canaries). Ce projet associe un volet écologique,  centré sur trois phases cibles pour le contrôle de la dynamique de population de l’espèce : régénération, persistance et dispersion, un volet sociologique sur les analyses des perceptions et des usages de l’espèce et une analyse globale des compilant l’ensemble des résultats du projet.

CADON

Cadmium et Deoxynivalenol dans les grains de blé dur : comprendre la co-contamination et la toxicité associée.

 

Correspondant ISPA : Christophe NGUYEN

 

WWW

2015-2020

L'objectif du projet CaDON est de comprendre l’origine et les conséquences de la co-contamination des cultures par des éléments traces (cadmium) et des mycotoxines (DON).
CaDON vise à étudier i) si les occurrences de Cd et DON dans les grains récoltés sont corrélées en raison de facteurs communs pour la contamination sur le terrain ou en raison de la physiologie de la plante et du champignon, ii) si les processus de broyage favorisent ou non la co-occurrence de DON et de Cd par rapport à la localisation des contaminants dans les tissus du grain, iii) si les effets toxiques de Cd et DON sur les cellules de mammifères sont additifs, synergiques ou antagonistes.

WIND-O-V

Erosion éolienne en présence de végétation éparse.

 

 Coordinateur :
Sylvain DUPONT

 

WWW

2016-2020

WIND-O-V propose de développer une nouvelle génération de modèles d’érosion prédisant la quantité et la composition des poussières émises des surfaces nues et végétalisées éparses, typiques des régions semi-arides. Pour cela, WIND-O-V s’appuie sur une modélisation originale de l’érosion éolienne des surfaces végétalisées, du local à la région, en utilisant les modèles de vent les plus en pointe. Ceci permettra (1) de quantifier l'érosion et la perte en fertilité des sols en fonction de la végétation et du vent, (2) de déduire une organisation optimale des cultures pour une gestion durable des sols, et (3) d’améliorer les schémas d'émission des modèles régionaux de dispersion de poussières.

DIPTICC

Diversité et Productivité des forêTs impactées par le Changement Climatique.                                                

 

Correspondant ISPA : Laurent AUGUSTO

 

WWW

2016-2021

L'objectif principal du projet est de quantifier l'effet de la diversité des espèces d'arbres sur la stabilité de la productivité forestière, en prenant en compte à la fois la résistance et la résilience des forêts mixtes aux facteurs climatiques (sécheresse et température). Un autre objectif important est d'approfondir la compréhension des mécanismes écologiques sous-jacents, abordant les liens entre les processus aériens et souterrains.

Projets Européens

erc
marie-curie

Projet

Titre et Responsable

Durée

Résumé

ERC SOLCA

Identifying the drivers of carbonic anhydrase activity in soils and its impact on soil-atmosphere exchanges of CO18O and COS, two complementary tracers of the global carbon cycle

Coordinatrice :
Lisa WINGATE

WWW

2014 -2019

The overall goal of SOLCA is to quantify and understand better the environmental and ecological causes behind the spatial and seasonal variability in carbonic anhydrase activity observed in soils from different biomes. As a result of this project we will be able to construct the necessary theoretical and modelling framework for using CO18O, CO17O and COS as additional tracers of global CO2 gross fluxes. This ground-breaking achievement will lead to a revised and well-constrained estimate of the past and present (1977-2015) photosynthetic uptake of the terrestrial biosphere at the global scale.

Project Marie Curie Fellowship

USIFLUX

Studying stomatal conductance 24-7: a multi-tracer approach

Coordinatrice :
Lisa WINGATE

WWW

2016 -2018

The overall objective of the project is to improve our understanding of stomatal regulation in the dark, across plant functional types, over leaf ontogeny and in response to drought and rising CO2. The specific objectives of the project develop a multi-tracer approach to quantify nocturnal stomatal conductance, study its variations amongst life forms, during ontogeny and in response to water limitations.

Projets Investissement d’Avenir 

labex

 

 

Projet

Titre et Responsable

Durée

Résumé

MICROMIC

Forecasting changes in microclimate and microbial diversity within tree canopies under climate change scenarios

Correspondant ISPA :
Lisa WINGATE

2017 – 2019

Micro-organisms living within tree canopies experience microclimates that are highly variable in both space and time. The aim of this project is to understand better how microclimatic heterogeneity and microbial diversity are linked within tree canopies and how this can affect leaf function. Metagenomics and state-of-the-art techniques in microclimate measurements will be compared to microclimate simulations from the canopy SVAT model MuSICA and used to explore how microbial and plant function varies spatially within the canoy and over the growing season.

HYDROBEECH

Ecohydrological relations of a Fagus sylvatica refugial population

Correspondant ISPA :
Jérôme OGEE

2017 – 2019

The project HydroBeech will investigate the ecohydrological and ecophysiological mechanisms operating in an emblematic refugial population of beech (Fagus sylvatica L.) trees in the Ciron river gorge in SW France. We will combine high-resolution microclimate and stable isotope data in water pools and tree-ring cellulose with state-of-the-art, isotope-enabled ecophysiological and micrometeorological models. The knowledge gained within HydroBeech will be highly relevant for predicting the performance of refugial forest tree populations under a warmer climate and for developing adequate climate mitigation strategies.

QUASAPROVE Transfert

Plateforme collaborative pour l’analyse des contaminants

Correspondant ISPA :
Laurence DENAIX

2016-2017

Création d'une plateforme collaborative sur le réseau QUASAPROVE à destination de l'enseignement agricole

Projets Région Nouvelle Aquitaine

nouvelle_aquitaine

 

-

Projet

Titre et Responsable

Durée

Résumé

ATHENEE

Atténuation des effets du changement climatique sur la biodiversité et les services écosystémiques des forets d’Aquitaine

Correspondante ISPA :

Lisa WINGATE

2017 – 2020

We will develop techniques to measure and monitor how the climate of the Ciron catchment is regulated by the river and how microclimatic heterogeneity and microbial diversity are linked within tree canopies and how this can affect the decomposition of leaf material in the river. State-of-the-art techniques in microclimate measurements will be developed and deployed in the beautiful Ciron catchment. In addition we will develop drone technology to measure the spatial variability of riparian forest canopy temperatures and phenology and link this to simulations of carbon, water and energy transfer between the canopy and the atmosphere using the SVAT model MuSICA over the growing season.