En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal UMR ISPA Bordeaux Science Agro

INRA UMR ISPA - Interactions Sol Plante Atmosphère

FANIN Nicolas

Equipe BIONUT

Chargé de Recherche
N_fanin

INRA Centre de Bordeaux Aquitaine

71 avenue E. Bourlaux

CS 20032 33882 Villenave d'Ornon cedex

05 57 12 25 16

nicolas.fanin@inra.fr

 

Parcours

 

•2017-Présent: Chargé de Recherche CR2, Département EFPA –Ecologie des forêts, prairies et milieux aquatiques.

 

•2015-2016: Post-Doctorat, Department of Forest Ecology and Management, Swedish University of Agricultural Sciences (SLU), Umeå-Suède. Rôle de la biodiversité sur les relations sol-plante et la multifonctionnalité des écosystèmes le long d’un gradient d’îles boréales.

N_fanin1

 

•2013-2014: Post-Doctorat, Fractionnement AgroRessources et Environnement (FARE), INRA, Reims-France. Rôle fonctionnel des communautés du sol lors de la minéralisation du carbone, de l’azote et du phosphore le long d’un gradient d’usage des terres.

 

•2009-2012: Thèse de Doctorat, ‘Spécialité science du sol et fonctionnement des ecosystèmes’. Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE), CNRS, Montpellier-France. Médaille d’argent de l’Académie d’Agriculture 2014. Influence de la qualité de la litière sur le fonctionnement microbien en forêt tropicale de Guyane française.

 

 

Recherches et compétences

Mes intérêts de recherche portent sur les mécanismes biochimiques à petite échelle qui donnent lieu à des conséquences sur le fonctionnement des écosystèmes à grande échelle.

Je suis particulièrement intéressé par le rôle de la biodiversité, de l’habitat et des changements climatiques sur les communautés microbiennes (champignons/bactéries), et en retour, sur la multifonctionnalité des écosystèmes terrestres et les principaux cycles biogéochimiques du carbone (C), de l’azote (N) et du phosphore (P). L’enjeu principal de mes travaux de recherche est d’identifier les mécanismes par lesquels la perte de biodiversité et les fluctuations du climat affecte la stabilité des fonctions du sol, et ainsi la fourniture de biens et services écosystémiques essentiels au bien-être humain. Ma recherche recoupe les domaines de l’écologie fonctionnelle, la chimie, l'écologie des communautés et l’écologie microbienne.

N_fanin2

 

Projets en cours

  • Programme de recherche (2018-2022) 

Fonctionnalité des communautés de décomposeurs du sol : Conséquences pour les couplages des cycles carbone-azote-phosphore lors de la minéralisation de la matière organique et du recyclage des nutriments.

•Projet VR (Swedish Research Council) - Context-dependency of biodiversity effects.

N_fanin3

En partenariat avec l’Université d’agriculture Suédoise à Uppsala et Umea et du CSIRO à Glen Osmond en Australie, j’aborde la question de savoir comment le contexte environnemental influence les effets de la biodiversité sur les processus écosystémiques. Pour ce faire nous utilisons un gradient de 30 îles (chacune étant un écosystème indépendant), représentent collectivement une chronoséquence d’îles boréales de plus de 5000 ans. Différentes espèces (myrtille, airelle…) et groupes fonctionnels de plantes (mousse, arbre, buisson…) ont été supprimés pendant plus de 20 ans afin de simuler une perte de biodiversité dans chacune de ces îles. L’objectif est d’identifier les mécanismes par lesquels la diversité des plantes influence la diversité du sol, et en retour, comprendre comment la perte de biodiversité influence la multifonctionnalité dans des écosystèmes contrastés.

 

•Projet Dipticc (Agence Nationale de la Recherche) - DIversité et Productivité des forêTs impactées par le Changement Climatique

N_fanin4

En partenariat avec Bordeaux Science Agro, BIOGECO (Bordeaux), l’EEF (Nancy) et le CEFE (Montpellier), l’objectif de ce projet est d’évaluer si la biodiversité des écosystèmes forestiers permet d’atténuer l’effet des changements climatiques. Pour ce faire, nous utilisons deux dispositifs: le dispositif ORPHEE dans lequel plus de 25000 arbres de 5 espèces locales ont été plantés dans toutes les conditions possibles ; le dispositif BIOPROFOR qui se compose de six sites naturels dans les Alpes dans lesquels les espèces sont étudiées à différents niveau d'élévation. L’objectif principal du projet est de tester si des peuplements plurispécifiques sont plus stables (résistant/résilient) face à la sécheresse que des peuplements monospécifiques. Plus particulièrement, nous étudions le fonctionnement du sol au travers des racines et champignons mycorhiziens et leurs impacts sur la disponibilité des nutriments au sein des écosystèmes forestiers.

 

•Projet TeaTime4Science (http://www.teatime4science.org/) - Can drinking tea help us understand climate change?

N_fanin5

L’objectif de ce projet participatif à large échelle et d’enterrer des sachets de thé vert et rouge, et de les récupérer trois mois plus tard afin mesurer les taux de décomposition. En partenariat avec l’ONF et le réseau RENECOFOR, plus de 1200 sachets de thé ont été disposés dans plus de 100 sites forestiers en France. Les résultats en lien aux données pédologiques des sols permettront de comprendre quels sont les principaux facteurs influençant le processus de décomposition. De plus, ces données rentreront dans une base de données mondiale permettant de mieux appréhender le rôle du climat lors du de la dégradation des matières organiques.

 

Enseignements

Bordeaux Science Agro : Enseignant vacataire – Science du sol.

 

Publications

Publications récentes depuis  2016

Kardol, P., Fanin, N. & Wardle D. (2018). Long-term effects of species loss on community properties across contrasting ecosystems. Nature.

Fanin, N., Gundale, M.J., Farrell, M., Ciobanu, M., Baldock, J.A., Nilsson, M.-C, Kardol, P. & Wardle  David (2018). Consistent effects of biodiversity loss on multifunctionality across contrasting ecosystems. Nature Ecology & Evolution.​

Fanin, N., Fromin, N., Barantal, S. & Hättenschwiler, S. (2017). Stoichiometric plasticity of microbial communities is similar between litter and soil in a tropical rainforest. Scientific Reports, 7, 12498.

Schneider A.R., Gommeaux M., Duclercq J., Fanin, N., Conreux A. et al. (2017). Response of bacterial communities to Pb smelter pollution in contrasting soils. Science of the Total Environment 605, 436-444.

Fanin N., Fromin N. & Bertrand I. (2016) Functional breadth and home-field advantage generate functional differences among soil microbial decomposers. Ecology 97, 1023–1037.

Fanin, N., Moorhead, D., & Bertrand, I. (2016). Eco-enzymatic stoichiometry and enzymatic vectors reveal differential C, N, P dynamics in decaying litter along a land-use gradient. Biogeochemistry 129, 21-36.

Fanin N., Hättenschwiler S., Chavez P. & Fromin N. (2016) Asynchronous availability of N and P regulates the activity and structure of the microbial decomposer community. Frontiers in Microbiology 6, doi: 10.3389/fmicb.2015.01507.

Fanin N. & Bertrand I. (2016) Aboveground litter quality is a better predictor than belowground microbial communities when estimating carbon mineralization along a land-use gradient. Soil Biology and Biochemistry 94, 48–60.

Sauvadet M., Chauvat M., Fanin, N., Coulibaly S., & Bertrand, I. (2016) Comparing the effects of litter quantity and quality on soil biota structure and functioning: Application to a cultivated soil in Northern France. Applied Soil Ecology 107, 261-271.

Voir aussi

Plus de publications antérieures sur Prodinra

Lien site web

Profil researchgate

Twitter