En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal UMR ISPA Bordeaux Science Agro

Interactions Sol Plante Atmosphère

Axe 1

Optimisation de l’utilisation des ressources pour la production végétale

Cet axe vise à analyser et modéliser comment, en jouant sur les pratiques agricoles ou sylvicoles, il est possible d’optimiser l’utilisation des ressources minérales pour produire durablement tout en protégeant l’environnement. Il se concentre sur la durabilité des services de production et l’effet des pratiques en prenant en compte les pratiques de recyclage des nutriments sur la fertilité. Cet axe concerne les peuplements forestiers, les cultures et leurs assemblages dans l’espace, sur des échelles de temps de l’année à plusieurs décennies. Il intègre des questions à l’échelle de l’unité de gestion (parcelle, station) et à des échelles englobantes (exploitation agricole, bassin de production, bassin versant, territoire jusqu’à l’échelle globale). Sur cet axe, quelques thématiques transversales aux équipes ont émergé.

- La première concerne la nécessaire analyse multi-élémentaire des flux de nutriments entre les compartiments sol, végétation et atmosphère. Dans un contexte de recyclage des intrants et de sollicitation accrue des régulations écologiques intrinsèques aux écosystèmes via l’agroécologie, il convient de raisonner le système de production afin d’optimiser la disponibilité non plus seulement d’un élément cible mais de l’ensemble des ressources nécessaires au végétal. Cela implique (1) de définir les processus naturellement couplés et ceux qui ne concernent qu’un élément, définissant ainsi les points d’interaction et (2) de poser les bases d’une modélisation couplée des flux en intégrant les interactions. De même, l’étude des transferts d’éléments du sol vers les plantes nécessite que l’on étudie le couplage avec l’état hydrique du sol. La modélisation des interactions entre l’eau du sol et ses minéraux apportera des éléments utiles de compréhension et d’analyse du fonctionnement des systèmes.

- La deuxième thématique vise à réfléchir à la manière d’associer une analyse fonctionnelle des flux d’échanges prenant en compte les acteurs et les échanges de matières entre parcelles, exploitations ou activité, à une analyse spatialisée du milieu physique. En effet, dans la première approche, les flux de matière sont organisés entre acteurs agricoles ou non. Dans la seconde approche, les échanges sont régulés par les flux hydriques et atmosphériques. En quoi ces deux manières d’aborder les flux de matières sont-elles complémentaires pour prédire les flux à l’échelle d’un territoire ?

- Enfin, lorsque l’on analyse des flux à des échelles englobantes, se pose la question du pilotage des flux : les leviers identifiés à l’échelle locale ont-ils un effet à des échelles intermédiaires ou globales et vice-versa ; y a-t-il interdépendance des pratiques locales et les stratégies socioéconomiques globales ?