En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo partenaire Logo Biogeco

Unité Mixte de Recherche Inra-Univ. Bordeaux "Biodiversité Gènes et Communautés" - Biogeco

Unité mixte de recherche (Inra, Univ. Bordeaux 1) Biodiversité, gènes et communautés (Biogeco)

INRA_rvb150  

INRA Bordeaux-Aquitaine
Site de Recherches Forêt-Bois
69 route d'Arcachon
33612 CESTAS Cedex - FRANCE

Thèmes de recherche

topic_biogeco

Le programme de recherches de l’UMR est orienté vers l’analyse des mécanismes régissant l’évolution de la diversité à différents niveaux hiérarchiques (communautés, espèces, populations, gènes) dans une perspective de gestion durable des ressources et des milieux. Les recherches développées au sein de l’UMR ont pour vocation de promouvoir une analyse plus intégrée de la diversité biologique, en considérant les interactions entre espèces, populations et individus comme moteurs de son évolution. Cette volonté d’intégration se situe à trois niveaux :

Les échelles biologiques d’organisation hiérarchique de la diversité, du gène au phénotype et à l’écosystème

La diversité biologique est répartie entre différents niveaux hiérarchiques, qui ont souvent été étudiés par des disciplines scientifiques différentes, ayant chacune leur propre approche. Notre volonté est de regrouper ces approches dans une démarche plus intégrative allant du gène à l’écosystème, profitant de la rencontre de génomiciens, généticiens des populations, généticiens quantitatifs, et écologistes.

Les échelles de distribution spatiale de la diversité, du peuplement au paysage et à l’aire de distribution d’une espèce

L’organisation de la diversité actuelle résulte de processus agissant à différents échelles spatiales. L’intégration entre échelles passera inévitablement par des modèles et des simulations informatiques, qui nécessiteront elles-mêmes d’être validées. Les approches théoriques seront renforcées au sein de l’UMR et les modèles d’intégration spatiale des processus pourront être testés sur les nombreuses données expérimentales disponibles, notamment sur la diversité intraspécifique.

Les étapes historiques qui ont façonné la diversité, de l’holocène à la période actuelle et au siècle suivant

Parallèlement à l’analyse spatiale, les reconstructions historiques de l’évolution de la diversité feront l’objet de confrontations entre données génétiques (notamment ADN chloroplastiques) et données historiques (pollens et autres restes fossiles). Un prolongement original des ces recherches consistera à utiliser ces reconstructions pour prédire l’évolution de la diversité dans la perspective des changements climatiques futurs.

La priorité : l'intégration entre niveaux d'organisation, des gènes aux communautés

Parmi les trois niveaux d’intégration évoqués précédemment, la priorité sera donnée à l’intégration entre les niveaux biologiques d’organisation de la diversité depuis les gènes jusqu’aux communautés. Au plan des méthodes, une place importante est accordée aux approches théoriques, associant modèles analytiques et simulation. Ces approches sont utilement confrontées aux données expérimentales pour faire émerger des conclusions aussi génériques que possibles facilitant ainsi leur transfert auprès des utilisateurs, gestionnaires des milieux et des forêts.

Une interrogation centrale autour de laquelle se cristallisent plusieurs actions de recherches est la suivante : « Est-ce que, au niveau d’un écosystème donné, les différents niveaux d’organisation de la diversité biologique sont indépendants ? Y-a-t-il une régulation de la diversité, résultant de l’interaction entre ces différents niveaux ? ». Elle est à l’origine de la structuration du projet scientifique de l’UMR autour de trois axes de recherches. Le premier axe concerne les aspects descriptifs d’organisation de la diversité. Le second aborde les facteurs d’évolution de la diversité. Le troisième constitue l’enjeu principal de l’UMR et porte sur le rôle fonctionnel de la diversité. A l’intérieur de chaque axe, des actions de recherches (au total une douzaine) ont été affichées qui définissent notre programme de recherche pour les prochaines années.