By browsing our site you accept the installation and use cookies on your computer. Know more

Menu Logo Principal

Home

Aquapôle INRA

Inra Bordeaux-Aquitaine
Quartier Ibarron
64310 Saint-Pée-sur-Nivelle
FRANCE

tél : +33 (0) 5 59 51 59 51
fax : +33 (0) 5 59 54 51 52

Hélène Alami-Durante

CR 1

Hélène Alami-Durante
© inra, 2010
Croissance et développement musculaire - Régulation par la température et les nutriments. L'objectif de la thématique est d'identifier les facteurs nutritionnels qui régulent la croissance musculaire des poissons d'élevage et de caractériser les mécanismes de régulation mis en jeu. La régulation du recrutement de fibres musculaires par la température est également étudiée.

barreb_400pxl
Coordonnées | Activités | Partenariats |  Publications

barreb_400pxl

Coordonnées

UR 1067 NuMeA (Nutrition, Métabolisme, Aquaculture)
INRA, Pôle d’Hydrobiologie
64310 St Pée-sur-Nivelle
Tel : +33 (0)5 59 51 59 62
Courriel : alami@st-pee.inra.fr

Activités de recherche

1. Cursus et formation

Doctorat de Nutrition et Alimentation, Université Bordeaux 1 : 1986
Diplôme d'Ingénieur en Sciences et Technologies de l'Eau, ISIM (Polytech') Montpellier : 1982
Recrutée ASC INRA en 1983 et CR2 en 1987

2. Thématiques de recherche

Mes travaux de recherches ont pour objectifs de caractériser les processus de croissance musculaire des poissons d’élevage et d’étudier leur régulation par la température et les nutriments.

Les poissons sont un modèle très original pour étudier la myogenèse car leur nombre total de fibres musculaires n’est pas fixé à l’éclosion et tous les types de fibres présents chez l’adulte n’existent pas encore. Un important recrutement de fibres musculaires (hyperplasie stratifiée) s’effectue chez les larves et les alevins dans des zones de prolifération situées à la surface des myotomes puis, chez les juvéniles d’espèces ayant une taille adulte importante comme les poissons d’élevage, autour des fibres précédemment formées (hyperplasie mosaique). La croissance musculaire totale résulte de la balance entre le recrutement de fibres (hyperplasie) et la croissance des fibres précédemment formées (hypertrophie).

Des travaux sont menés pour caractériser et quantifier la dynamique de recrutement et de croissance des fibres musculaires chez différentes espèces d’intérêt aquacole.

FibresMusculaires_450pxl

Figure 1. Recrutement stratifié (A) et mosaïque (B) de fibres musculaires chez le bar européen. Coupe transversale au niveau de la queue. DWM : muscle blanc dorsal, m : myosepte, S : peau. Photos H. Alami-Durante, INRA.

L’impact de la température, facteur important de régulation de la croissance chez les poissons qui sont poïkilothermes, sur l’hyperplasie et l’hypertrophie musculaire a été caractérisé chez les embryons, les larves et les juvéniles de différentes espèces. Les résultats montrent qu’il existe des réponses différentes selon l’espèce et que la température d’élevage précoce, qui influence la myogenèse embryonnaire et larvaire, peut avoir des répercussions à très long terme sur la myogenèse des juvéniles (programmation précoce de la croissance musculaire).

Les recherches en cours portent sur le contrôle nutritionnel de la croissance musculaire des poissons. Ces recherches sont réalisées en combinant des approches cellulaires (taille des fibres musculaires), enzymatiques (activité d’enzymes impliqués dans différentes voies du métabolisme musculaire) et moléculaire (expression de gènes régulant la myogenèse et impliqués dans la croissance des fibres).

Des travaux ont été réalisés pour étudier les possibilités d’utilisation de sources protéiques d’origine végétale dans l’alimentation des juvéniles de truite, pour limiter l’emploi de matières premières d’origine halieutique (farines de poissons). Les résultats montrent que la dynamique de croissance musculaire des juvéniles est affectée par de forts taux de substitution de la farine de poisson et dépend de la nature des sources protéiques végétales utilisées et du profil en acides aminés de l’aliment.

D’autres travaux sont effectués pour caractériser la régulation de la croissance musculaire des poissons par certains nutriments susceptibles, sur la base de résultats obtenus chez les mammifères et les oiseaux, de la moduler. Le but de ces travaux est de rechercher des nutriments qui stimulent la croissance musculaire des poissons et d’expliquer par quels mécanismes cette stimulation s’opère (stimulation conjointe de l’hyperplasie et de l’hypertrophie ou stimulation préférentielle d’un des deux mécanismes de croissance). Les travaux en cours visent à déterminer l’impact du taux de vitamine D3 et d’énergie alimentaire sur les mécanismes de croissance musculaire de larves de bar et d'alevins de truite.

Partenariat et projets en cours

  • Dr J. Zambonino et Dr D. Mazurais (IFREMER, Brest) : Effet de la vitamine D3 alimentaire sur la myogenèse de la larve de bar
  • Dr K. Moutou (Université de Thessalie, Grèce): Corrélation entre l’expression de MLC2 et l’hyperplasie musculaire chez la larve de daurade ; effet du type d’élevage et d’alimentation (extensif/intensif)
  • Pr D. Bureau (Université de Guelph, Canada) : Effet de la restriction alimentaire sur la dynamique de croissance musculaire des alevins et des juvéniles de truite

Sélection de publications

  • Alami-Durante H., Fauconneau B., Rouel M., Escaffre A.M., Bergot P. (1997). Growth and multiplication of white skeletal muscle fibres in carp larvae in relation to somatic growth rate. J. Fish Biol., 50, 1285-1302.
  • Alami-Durante H., Bergot P., Rouel M., Goldspink G. (2000). Effects of environmental temperature on the development of the myotomal white muscle in larval carp (Cyprinus carpio L.). J. exp. Biol., 203, 3675-3688.
  • Wilkes D., Xie S.Q., Stickland N., Alami-Durante H., Kentouri M., Sterioti A., Koumoundouros G., Fauconneau B., Goldspink G. (2001). Temperature and myogenic factor transcript levels during early development determine muscle growth potential in rainbow trout (Oncorhynchus mykiss) and sea bass (Dicentrarchus labrax L.). J. exp. Biol., 204, 2763-2771.
  • Alami-Durante H, Rescan P.Y. (2003).Typologie et ontogénèse des fibres musculaires chez les poissons. INRA Prod. Anim., 16, 145-155.
  • Alami-Durante H., Rouel M., Kentouri M. (2006). New insights into temperature-induced white muscle growth plasticity during Dicentrarchus labrax early life: a developmental and allometric study. Mar. Biol., 149,1551-1565.
  • Alami-Durante H., Olive N., Rouel M. (2007). Early thermal history significantly affects the seasonal hyperplastic process occurring in the myotomal white muscle of Dicentrarchus labrax juveniles. Cell Tissue Res., 327, 553-570.
  • Alami-Durante H., Médale F., Cluzeaud M., Kaushik S.J. (2010). Skeletal muscle growth dynamics and expression of related genes in white and red muscle of rainbow trout fed diets with graded levels of a mixture of plant protein sources as substitutes for fish meal. Aquaculture, 303, 50-58.
  • Alami-Durante H., Wrutniack-Cabello C., Kaushik S.J., Médale F. (2010). Skeletal muscle cellularity and expression of myogenic regulatory factors and myosin heavy chains in rainbow trout (Oncorhynchus mykiss): Effects of changes in dietary plant protein sources and amino acid profiles. Comp Biochem Physiol A, 156, 561-568.