En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

St Pee

Aquapôle INRA

Inra Bordeaux-Aquitaine
Quartier Ibarron
64310 Saint-Pée-sur-Nivelle
FRANCE

tél : +33 (0) 5 59 51 59 51
fax : +33 (0) 5 59 54 51 52

Le plateau technique (PLT)

Responsable de site : J. Rives & E. Huchet (TR)
Responsable scientifique : V. Bolliet (CR)

Contexte scientifique & technique :

Situé à proximité immédiate du laboratoire d’ECOBIOP et des bureaux des chercheurs, Le PLT a été principalement conçu pour l’expérimentation en milieu contrôlé. Les données échantillonnées concernent majoritairement l'étude des comportements de dispersion et de territorialité (juvéniles) ou,  moins fréquemment, de reproduction (adultes). Celles-ci sont produites par observation directe, par enregistrement vidéo ou grâce aux équipements de respirométrie. Les principaux outils sont situés à l’intérieur, dans des salles thermo régulées, munies d’éclairage spécifiques, d’installations électriques sécurisées et d’équipements assurant le contrôle fin des paramètres environnementaux (température, luminosité, vitesses de courant,…). Les animaux sont placés, autant que possible, dans un environnement non stressant : conditions de vie en milieu naturel et dérangement minimisé (suivi par contrôle vidéo, visites restreintes, etc.).

Fig 1 : Bâtiment du Plateau Technique PLT (gauche) ; section 1 du fluvarium (droite)

Fig1b

Description des installations :

Le PLT est situé dans l’enceinte de l’INRA de Saint-Pée-Sur-Nivelle. Le bâtiment général, construit en 1978, est utilisé par les 2 équipes présentes sur l’Aquapôle. Les surfaces dédiées à l’IE ECP (260 m²) sont constituées des éléments suivants :

  • la salle du fluvarium (100 m²) contient un aquarium circulaire en béton (25 m3) divisé en 2 sections de 10m, 16 bacs d’élevage, 16 aquariums amovibles, une paillasse de laboratoire et des armoires de rangement pour le matériel scientifique.
  • deux salles d’expérimentation identiques (5a et 5b, 10 m² chacune) contenant un chronotron (petit aquarium circulaire non fixe de 400 l, dimensions 2 m x 0.5 m x 0.6 m, divisé en 2 sections de 1.5 m x 0.25 m)
  • La salle 6   (30 m²) contenant des auges expérimentales fixes et la structure accueillant le matériel de respirométrie
  • une plateforme de stabulation extérieure, située aux abords du bâtiment principal.

Fig 2 : Salle 5a et chronotron (gauche) ; équipements de respirométrie (droite)

Fig2b

Les outils fonctionnent en circuit d’eau fermé, semi-fermé ou ouvert selon le type d’expérimentation. Ils sont alimentés par l’eau du réseau ou l’eau de Nivelle (stockée dans un réservoir de 2000 m3 adjacent au PLT). Pour la sécurité animale, un système sécurisé de pompes permet l’alimentation permanente des aquariums et des astreintes de personnel sont systématiquement mises en place. Toutes les salles peuvent être équipées de matériel vidéo numérique (sub-aquatique, aérien) pour le suivi des comportements. Les éclairages sont ajustables en intensité et en longueur d’onde (ultraviolet, lumière visible, infra-rouge). La structuration de l’habitat et les variations environnementales sont possibles grâce à la pose de caches/abris/ végétation artificielle/galets et la variation de profondeur d’eau, de débit entrant/sortant, de vitesse d’écoulement, de température et de nycthémère.

Fig 3 : Plateforme de stabulation (gauche) ; pompes d'alimentation des aquariums et de la plateforme

Fig3b

Applications :

Le fluvarium et Les chronotrons reproduisent  les conditions de vie en estuaire, en zone d’influence des marées ou en rivière, selon les paramétrages. Ils permettent des observations comportementales et des expérimentations diverses (dispersion, compétition, croissance, etc.) plutôt sur les stades juvéniles. Sur ces 2 outils il est  possible de programmer une aube et un crépuscule artificiel pour recréer un cycle nycthéméral ; d’autre part, une inversion de courant régulière permet de recréer le cycle des marées. Les auges permettent de simuler des micro-habitats de faible profondeur (5 à 25 cm d’eau) et sont ciblées sur l’étude de l’incubation sous gravier et des comportements d’émergence ou de territorialité (jeunes stades). La plateforme de stabulation a été construite en 2012 dans le but de sécuriser la stabulation des poissons destinés aux expérimentations. Elle est située entre le bâtiment principal du PLT et la réserve d’eau de Nivelle, elle évite le braconnage et permet la surveillance des animaux (astreintes). La proximité avec les salles du plateau technique (10 à 20 m) permet le transfert rapide des poissons à partir de leur lieu de stabulation vers les divers outils décrits ci-dessus. Ainsi, cet outil participe à la sécurité, au bien-être animal et à la qualité des expérimentations.

Fig 4 : Marquage fluorescent sur civelles (gauche) ; anguilles jaunes en chambres de respirométrie (droite)

Fig4b