En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

St Pee

Aquapôle INRA

Inra Bordeaux-Aquitaine
Quartier Ibarron
64310 Saint-Pée-sur-Nivelle
FRANCE

tél : +33 (0) 5 59 51 59 51
fax : +33 (0) 5 59 54 51 52

Historique

Histoire du pôle d'Hydrobiologie

L’origine du pôle est double.

Biarritz

En 1964, le ministère chargé de l’agriculture et sa direction des eaux et forêts proposent au jeune institut qu’est l’INRA de prendre en charge la station d'hydrobiologie continentale installée à Biarritz depuis 1954. Tout d’abord accueilli dans des locaux existants du Plateau de l’Atalaye, l’INRA va simultanément faire construire à Biarritz et acquérir le moulin d’Ibarron et les terrains avoisinants sur la commune de Saint Pée sur Nivelle à la fin des années 60. A cette époque, les recherches portent sur les écosystèmes à salmonidés et les populations de truite et de saumon.
Jouy-en-Josas

Depuis 1965, une petite équipe s’est constituée dans ce centre INRA de la région parisienne autour du poisson, abordé en termes de génétique et de physiologie de la reproduction et de la nutrition.

Schema2

En 1977 la station de Biarritz migre en totalité sur le site de Saint Pée sur Nivelle. Elle est rejointe par une partie de l’équipe de Jouy-en-Josas, celle qui traite de la nutrition et de la génétique des poissons.

L’effectif du personnel dépasse alors la cinquantaine de postes budgétaires.
En 2002, sont fêtés les 25 ans de présence de l’INRA sur le site de Saint Pée.

1978_120pxl
1982b_120pxl
1996_120pxl
2002_120pxl

1978
Mise au point des appareils de pêche électrique

1982
Etude de la digestibilité : le collecteur de fèces

1996
Création d’un outil de gestion : prévision des populations

2002
La biologie moléculaire appliquée à la nutrition des poissons

Aujourd’hui la station est devenue pôle. Celui-ci a conservé une double implication dans la gestion et le développement des ressources aquatiques.
Le pôle d’Hydrobiologie de Saint Pée a transformé et modernisé tous ses outils expérimentaux. Il a fait évoluer ses thématiques de recherche et conclu de nombreuses coopérations et partenariats, devenant en particulier un centre de formation important. Deux unités mixtes de recherche ont été créées avec les universités de Pau et des Pays de l’Adour et de Bordeaux 1 et avec Ifremer. Le rayonnement du pôle est aujourd’hui international.
Une extension des locaux est programmée pour 2009 qui verra le pôle doté de moyens supplémentaires en biologie moléculaire.

NouvBatiments