En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Bordeaux Sciences AGRO UMR ISPA

INRA UMR ISPA - Interactions Sol Plante Atmosphère

DENAIX Laurence

Equipe BIOGET

Directeur de Recherche - Directeur d'Unité
Laurence Denaix

INRA Département Environnement & Agronomie

Unité ISPA Interactions Sol Plante Atmosphère
Equipe « Biogéochimie des Eléments Traces »

05 57 12 24 46 / 05 57 12 25 10

Parcours

 

2007        Habilitation à Diriger des Recherches – Université de Pau et des Pays de l’Adour « Transfert sol-eau-plante d’éléments traces dans les écosystèmes cultivés contaminés »

1993        Docteur en Sciences de la Terre de l’Université Paris VI Spécialité Pédologie. «Synthèse et propriétés d'aluminosilicates non lamellaires : l'imogolite et les allophanes »

1989        DEA National de Pédologie «Etude des constituants et de la microstructure d'andosols de La Réunion »

1989        Ingénieur de l’Institut National Agronomique Paris – Grignon (AgroParisTech).

 

Recherches

Je m’intéresse à la biodisponibilité et l’écodynamique des éléments traces présents dans les sols. Mes travaux portent sur l’étude de la spéciation des métaux (Cd, Cu, Pb, Zn) dans la solution du sol, la mesure des flux vers les membranes biotiques en utilisant des capteurs passifs (Diffusive Gradient in Thin Gels ou DGT) et sur le prélèvement de ces éléments par les végétaux. Je m’intéresse aussi aux flux d’éléments traces dans les agrosystèmes, en fonction des pratiques agricoles et de la nature des intrants apportés. Pour cela, je coordonne le réseau de parcelles QUASAPROVE dont l’objectif est d’évaluer la multicontamination des sols agricoles et des récoltes. Je m’intéresse également à la problématique du cuivre dans les sols viticoles, en tentant de comprendre les paramètres contrôlant le transfert et l’écotoxicité de ce métal afin de proposer des modes de gestion des sols adaptées au niveau de contamination.

Projets en cours 

QUASAGRO

En partenariat avec une collègue de l’ACTA, je gère le projet CasDar Innovation et de partenariat QUASAGRO « Gestion agronomique des sols et des résidus : quels impacts sur la qualité sanitaire des productions végétales de grande culture ? »

En relation avec la qualité sanitaire des produits de la récolte, le projet vise à valider des éléments de gestion globale des risques multicontaminants (mycotoxines, éléments-traces métalliques et résidus de pesticides) associés aux facteurs environnementaux et aux pratiques agronomiques en grandes cultures par analyse multifactorielle : effets pédoclimatiques, résidus de culture, intrants et apports de matière organique. Il s’appuie sur le réseau national de parcelles Quasaprove, renforcé par des essais plein champ existants (SOERE PRO de Rennes, Essai “Travail du sol” de Boigneville, réseaux RotAB et Rés0Pest).

fiche_LD_quasagro

http://www.quasaprove.org/moodle/pluginfile.php/1433/mod_resource/content/1/Fiche%20de%20synth%C3%A8se%20du%20projet%202014_QUASAGRO.pdf

PHYTOCOTE

Je participe au projet PHYTOCOTE « Usages des pesticides dans les agrosystèmes, transferts vers les écosystèmes connexes, évaluation du potentiel toxique et modélisation des changements de pratiques de production »., co-financé par le Labex COTE et la région Nouvelle Aquitaine.

Ce projet pluridisciplinaire a pour but d'évaluer le niveau de contamination des écosystèmes par les pesticides d'origine agricole, les risques de transferts dans le continuum agrosystèmes-hydrosystèmes et l’écotoxicité des contaminants et de comprendre les facteurs techni-coéconomiques et sociologiques qui permettraient d'aboutir à une réduction très significative de l'usage de ces intrants phytosanitaires.

Je m’intéresse dans ce cadre au transfert et à la phytotoxicité du cuivre dans les sols viticoles.

fiche_LD_phytocote

http://www.gfpesticides.org/bdd_fichiers/1445c89a66a57a6ce8210e2b5218dca723d98a8e5fe.pdf

EQUAVEG

Je participe au projet CasDar Recherche technologique EQUAVEG : « Développement d’un outil d’Evaluation de la QUAlité sanitaire des VEGétaux avant récolte vis-à-vis de la présence dans les sols d’éléments traces métalliques ». Le projet vise à disposer d’un outil opérationnel permettant d’évaluer avant culture et/ou récolte le transfert potentiel du sol vers les parties consommées des plantes d’éléments traces règlementés en alimentation humaine (Cd, Pb) ou fortement phytotoxique (Cu). Cet outil repose sur l’utilisation d’un capteur innovant conçu pour être déployé dans les sols afin d’estimer la biodisponibilité d’éléments traces y étant présents. Le capteur, sera caractérisé dans des extraits de solution de sol et des sols en conditions contrôlées et en plein champ. La laitue cultivée en sol sous abri et en plein champ et le cresson cultivé en bassin seront les deux modèles végétaux utilisés. 

CADON

Je participe au projet ANR CADON « Cadmium and Deoxynivalenol in durum wheat grains:

Investigating the co-contamination and combined toxicity ». L'objectif de ce projet est de déchiffrer les origines et les conséquences de la co-contamination des cultures par des oligo-éléments et des mycotoxines, dans le contexte du Cd + DON dans le blé dur.

CaDON vise à étudier I) si les occurrences de Cd et DON dans les grains récoltés sont corrélées en raison de facteurs communs pour la contamination sur le terrain ou en raison de la physiologie de la plante et du champignon, ii) si les processus de broyage favorisent ou ne favorisent pas la co-occurrence De DON et de Cd par rapport à la localisation des contaminants dans les tissus du grain, iii) si les effets toxiques de Cd et DON sur les cellules de mammifères sont additifs, synergiques ou antagonistes.

Encadrements en cours

MANON PIERDET

Etude de la disponibilité spatiale et temporelle de contaminants organiques et inorganiques au sein de sols viticoles (2016-2019)

La thèse proposée ici vise à quantifier les transferts de contaminants organiques et inorganiques (produits phytosanitaires en particulier) entre les compartiments sol et eau et identifier les mécanismes contrôlant ces transferts dans des parcelles viticoles contrastées de par leur type de sol, leur historique ou leur mode de conduite (biologique ou conventionnel). Elle est co-encadrée par Hélène Budzinski (LPTC – UMR EPOC) pour l’étude des composés inorganiques.

 

Enseignements

  • Université de Bordeaux : Master Ecotoxicologie et Chimie de l’Environnement : Membre de l’équipe pédagogique du Master, Responsable de l’unité d’enseignement « Ecotoxicologie terrestre » en Master 1 et enseignante vacataire en Master 2.
  • ENSEGID : Enseignante vacataire

Publications

Publications dans ProdInra 

Voir aussi